Prix de thèse

Depuis l’année 2000, la Société Botanique de France décerne des prix de thèse de botanique. Sont éligibles tous les travaux touchant à la botanique au sens large, qu’il s’agisse de thèses d’université ou de thèses d’exercice de pharmacie.

Conditions pour concourir : sont admises à candidater les personnes ayant soutenu :

  • une thèse de recherche encadrée ou co-encadrée par une école doctorale française, ou une thèse de doctorat de pharmacien des universités françaises, portant sur la botanique.
  • une thèse encadrée par une université étrangère, mais portant sur la flore et végétation de la métropole ou des DOM-TOM.

Les langues admises dans les deux cas sont le français et l’anglais.

Un dossier de candidature peut être déposé par une autre personne ayant eu connaissance de la thèse : encadrant, membre du jury ou autre.

Pour le prix d’une année N, la thèse doit avoir été soutenue entre janvier de l’année N et janvier de l’année N+1.

Prix et contrepartie : Jusqu’alors honorifique, depuis 2017 un montant de 500 euros est attribué à la lauréate ou au lauréat pour lui permettre de poursuivre ses recherches. En outre, il lui sera accordé une inscription gratuite d’une année à la SBF et un jeu de publications : abonnement en ligne à Botany Letters et abonnement papier pour Le Journal de Botanique.
En contrepartie, le candidat honoré s’engage à publier dans Botany Letters un résumé de la thèse ou un article issu de la thèse et à présenter une conférence sur ses travaux à la Société.

Modalités de sélection : chaque thèse sera examinée par un rapporteur désigné par le Conseil de la SBF. Le jury, constitué par des membres du Conseil de la SBF (commission des prix), décidera de l’attribution après évaluation basée sur trois ensembles de critères :

  1. Intérêt pour la botanique s.l. ; recherche fondamentale ouvrant sur des perspectives scientifiques nouvelles.
  2. Choix de la thématique ; mise en œuvre de plusieurs approches méthodologiques (moléculaire, morphologique, systématique, écologique…)
  3. Présentation des résultats et qualité de la rédaction ; publications scientifiques et/ou de vulgarisation.

Les résultats du « prix de thèse SBF » sont en principe annoncés au cours de l’Assemblée Générale de la SBF, en général fin mars de l’année suivante. Exceptionnellement en 2018, le prix de thèse sera annoncé à la séance de Septembre.

Selon la qualité des travaux soumis, le Conseil de la Société Botanique de France se réserve néanmoins la possibilité de ne pas attribuer de prix.

Modalités de candidature : Le dossier de candidature doit comporter un exemplaire « papier » de la thèse, un duplicata électronique, un résumé de la thèse, une copie du rapport de soutenance. Pour les thèses d’exercice en pharmacie, le rapport de soutenance est remplacé par le procès-verbal de soutenance. Ce dossier doit parvenir au plus tard le fin avril au responsable « Prix de thèse » de la SBF  (voir ci-dessous) pour concourir pour l’année suivante . Le candidat devra impérativement indiquer une adresse électronique et une adresse postale où il pourra être joint.

Contact de la responsable « Prix de thèse » :

Christine Vassiliadis
Université Paris Sud
Faculté des Sciences d’Orsay
Préparation à l’agrégation SV-STU
Bat 460 aile A rez de chaussée
91405 Orsay Cedex

mail : christine.vassiliadis@u-psud.fr

Liste des lauréats :
Année Lauréat Intitulé de la thèse
2003 Thierry CORNIER
(Univ. Tours)
La végétation alluviale de la Loire entre le Charolais et l’Anjou : essai de modélisation de l’hydrosystème [lien]
2004 Anne-Laure CYPRIEN
(Univ. Nantes)
Chronologie de l’interaction de l’homme et du milieu dans l’espace central et aval de la Loire [lien]
Sébastien LAVERGNE
(ENSAM Montpellier)
Les espèces végétales rares ont-elles des caractéristiques écologiques et biologiques qui leur sont propres ? : Applications à la conservation de la flore en Languedoc-Roussillon [lien]
2005 Damien MARAGE
(ENGREF)
Déterminisme, dynamique et modélisation spatiale de la diversité floristique dans un contexte de reprise pastorale : application à la gestion durable des espaces montagnards sous influence méditerranéenne [lien]
2006 Chloé FOURQUIN
(ENS Lyon)
Étude de l’évolution et du développement du carpelle [lien]
Claire MICHENEAU
(Univ. de La Réunion)
Systématique moléculaire de la sous-tribu des Angrae (Vandae, Orchidaceae) : perspectives taxonomiques et implications de la relation plante-pollinisateur dans l’évolution des formes florales réunionnaises [lien]
2007 Camille JOLY
(Univ. de Nantes)
Histoire de la végétation dans l’espace centre-ouest atlantique (France) : relation Sociétés/végétation et évolution du trait de côte depuis le mésolithique récent-final [lien]
Germinal ROUHAN
(Univ. Paris-Jussieu)
Systématique phylogénétique du genre Elaphoglossum : approches morphologique, moléculaire et implications biogéographiques pour la région de l’Océan indien [lien]
2008 Guillaume FRIED
(Univ. de Dijon)
Variations spatiales et temporelles des communautés adventices des cultures annuelles en France [lien]
2009 Cécile BRUN
(Univ. de Besançon)
Archéophytes et Néophytes. Pour une nouvelle détermination des marqueurs polliniques de l’anthropisation. Le cas des milieux cultivés et rudéraux de Franche-Comté [lien]
2010 Mélanie ROY
(Univ. Montpellier II)
Évolution de la mycohétérotrophie chez les orchidées [lien]
2011 Jérôme SAWTSCHUK
(Univ. de Bretagne occidentale)
Restauration écologique des pelouses et des landes des falaises littorales atlantiques : analyse des trajectoires successionnelles en environnement contraint [lien]
Vincent BONHOMME
(Univ. Montpellier II)
Écologie, Développement et Évolution des plantes carnivores à urnes du genre Nepenthes [lien]
2012 David DELMAIL
(Univ. de Limoges)
Contribution de Myriophyllum alterniflorum et de son périphyton à la biosurveillance de la qualité des eaux face aux métaux lourds [lien]
2013 Gaëlle AUVRAY
(Univ. d’Angers)
Les relations phylogénétiques au sein d’un système réticulé : cas particulier de Cytisus scoparius L. (Genisteae, Fabaceae) et des espèces, hybrides et cultivars apparentés [lien]
2014 pas de prix décerné
2015 Antoine MEIRLAND
(Univ. de Picardie)
Déterminismes et rôles des communautés végétales dans le fonctionnement de l’écosystème estuarien de la Baie de Somme [lien]
2016 Annaëlle SOULEBEAU
(MNHN)
Radiations adaptatives et diversification des plantes à Madagascar : exemple des Sarcolaenaceae [lien]